Circulaire 2020/C/132 relative à la déduction majorée des frais de réception du 26 octobre 2020

Promesses internes de pensions : attention au phénomène d’attraction !
janvier 6, 2021

SPF Finances, le 26.10.2020

Administration générale de la Fiscalité – Impôt des personnes physiques – Impôt des sociétés – Impôt des non-résidents/sociétés

I. Introduction

1. Cette circulaire commente la modification de la déductibilité des frais de réception à l’occasion de la loi du 15.07.2020 portant diverses mesures fiscales urgentes en raison de la pandémie du COVID-19 (CORONA III) (ci-après L 15.07.2020).

II. Commentaire

2. Afin de soutenir le secteur de l’évènementiel, durement touché par la crise économique découlant de la pandémie du COVID-19, le législateur a décidé d’autoriser temporairement la déductibilité totale des frais de réception exposés dans le cadre professionnel.

A. Impôt des personnes physiques

3. L’article 9 de la L 15.07.2020 dispose que, par dérogation à l’article 53, 8°, CIR 92, les frais de réception payés ou supportés entre le 08.06.2020 et le 31.12.2020 sont totalement déductibles.

4. Dans un souci d’exhaustivité, il est précisé que cette dérogation ne s’applique pas aux frais de cadeaux d’affaire visés à ce même article 53, 8°, CIR 92.

B. Impôt des sociétés (ISoc) et impôt des non-résidents/sociétés (INR/soc.)

5. L’article 9, L 15.07.2020, déroge également aux articles 183 et 235, CIR 92, en ce que les frais de réceptions précisés ci-avant (voir n° 3) sont totalement déductibles à l’ISoc et à l’INR/soc.
Logo Webforce